Bonjour et bienvenue sur alpimondo.com. Pour mieux vous connaître et améliorer votre navigation dans nos pages, nous utilisons des cookies. En continuant votre visite, vous acceptez notre politique de cookies

Blog

.

De retour d'Iran...

De retour d'Iran...

Deuxième voyage Alpimondo en Iran (Et cinquième pour François) dans ce superbe pays. Tous les participants ont été médusé par la gentillesse de la population, la beauté des monuments, la diversité des paysages. 

La version 2018 sera prête très prochainement, avec quelques très légères modifications. Peu de difficultés, ce voyage au caractère culturel très fort est à la portée de tous ceux qui sont en bonne santé.

Lire la suite
  364 lectures
364 lectures

Observation d'un tapir des montagnes !

Observation d'un tapir des montagnes !

En janvier dernier, dans le Parc national Los Nevados (Colombie), nous avons eu la chance d'observer un tapir des montagnes (Tapirus pinchaque). Nous étions à 3200 m d'altitude, à la limite de la forêt. L'animal étant peu craintif, nous avons pu l'approcher à 100 m de distance pendant un bon quart d'heure... Cette espèce est en danger d'extinction. La photo est de notre guide local Cristian Fabian Ocampo Luna.

Lire la suite
  864 lectures
864 lectures

Avec le chaman de la Cité Perdue...

Avec le chaman de la Cité Perdue...

De retour de Colombie... Une nouvelle fois, j'ai vraiment apprécié l'échange de questions/réponses entre mon groupe et Romaldo, le chaman de la Cité Perdue.
Le chaman est le personnage central pour chacune des quatre ethnies indigènes de la Sierra Nevada de Santa Marta : Kogis, Wiwas, Arhuacos, Kankuamos. Il est à la fois un chef spirituel, intermédiaire entre les dieux de la nature et la population, un philosophe, un médecin par les plantes, un voyant.
Sur la photo, Romaldo tient un poporo, une calebasse contenant de la poudre de coquillage marin. Avec sa baguette, il va chercher un peu de cette poudre, qu'il va ensuite déposer dans sa bouche. Feuilles de coca, salive et poudre s'additionnent pour donner une mixture qui va apporter l'énergie supplémentaire dont il a besoin.

Lire la suite
  494 lectures
494 lectures

Népal, Haut-Dolpo

Népal, Haut-Dolpo

«  Himalaya, l’enfance d’un chef » c’est ici : Tout le monde a apprécié le film dont la scène se déroule dans les fabuleux espaces isolés et reculés de l’Himalaya népalais. Débutant dans les forêts de moyenne montagne, la région s’élève dans les alpages des éleveurs de yacks puis les grands espaces minéraux où les villages de pierres sont des refuges humains organisés… Alpimondo s’y rendra  en octobre 2017…

Lire la suite
  633 lectures
633 lectures

Le plaidoyer de Haile Selassié l’empereur éthiopien et son écho jamaïcain jusqu’à Bob Marley, contre le fascisme et l’immobilisme.

Le plaidoyer de Haile Selassié l’empereur éthiopien et son écho jamaïcain jusqu’à Bob Marley, contre le fascisme et l’immobilisme.

Le 30 juin 1936, le roi des rois qui vient d’être écrasé par les légions mussoliniennes en soif de colonie, prononce l’un des plus beaux discours qu’on puisse imaginer sur la liberté,  le droit des peuples et le fléau de la guerre. Ce discours fera de lui le symbole de l’émancipation africaine.  « Outre le royaume du seigneur, il n’est pas sur cette terre, une nation qui  est supérieure à une autre. S’il arrive qu’un gouvernement fort estime qu’il peut impunément détruire un peuple faible, alors que l’heure sonne pour les gens faibles de faire appel à la Société Des Nations pour rendre son jugement en toute liberté. Dieu et l’histoire se souviendront de votre jugement. »

 Quelques années plus tard, Marcus Garvey, un professeur de doctrine politique et religieuse, leader de la cause noire en Jamaïque, présente le messie du mouvement «  RAS TAFARI » (1 er titre de l’empereur qui affirme descendre de la reine de Saba et du roi Salomon.)

A la tribune de l’ONU en 1963, Hailé Sélassié prononce un autre célèbre discours : « En attendant que la philosophie qui tiens d’une race supérieure et une autre inférieure ne soit, enfin et définitivement, discréditée et abandonnée partout c’est la guerre. Je dis guerre. Et  tant qu’il y aura des citoyens de première et de deuxième classe, dans chaque nation, tant que la couleur de la peau  d’un homme n’aura pas plus de signification que la couleur de ses yeux, je dis : guerre ! » Bob Marley transformera les appels à la révolte, les souvenirs de l’esclavage et les principes du négus  en  musique dans les années 1966 en créant le Reggae : Redemption song, War, Get up Stand up...   

Lire la suite
  595 lectures
595 lectures